[Chantier] Construction d’une maison en chanvre

Situé au cœur du bocage Vendéen, à Breuil-Barret, Jean-Marc Naumovic, architecte DPLG a imaginé et piloté la construction d’une maison en béton de chanvre sur ossature bois. Un projet architectural original et innovant qui répond à une demande simple mais ambitieuse : faire une maison facile à vivre, saine, consommant peu d’énergie.

Le chanvre : un matériau de construction qui allie performance et écologie

Jean-Marc-NaumovicPour bien comprendre ce chantier, il faut bien connaitre l’architecte. Jean-Marc Naumovic, est un professionnel passionné et engagé qui milite à travers son association « construire en chanvre », pour une architecture plus écologique et durable, en phase avec son environnement. Sur ce projet, il a voulu démontrer que la construction 100% chanvre était source de performance et de créativité.
La maison est bâtie sur une ossature traditionnelle en bois. L’enveloppe extérieure de la construction a été entièrement réalisée en béton de chanvre, un alliage de chènevotte (granulat végétal issu du cœur de la paille de chanvre), chaux et eau. Ce mortier a été appliqué mécaniquement par projection contre des panneaux de coffrage en bois. Il a ensuite été lissé et égalisé.

L’un des principaux atouts du béton de chanvre, réside dans sa capacité naturelle à réguler l’hygrométrie de l’habitat. Ce matériau est capable d’absorber l’humidité en cas d’excès, et de la  restituer si besoin. Son utilisation permet de limiter les problèmes de condensation et de moisissure sur les parois.

montage-chanvre

Grâce à la chènevotte « Biofibat », le béton de chanvre est aussi un très bon isolant thermique. Il profite d’une excellente inertie (déphasage de 13 heures environ) et améliore le confort en été comme en hiver.

Dans le cas de ce projet, les performances thermiques sont de  35 Kw/m2/ an. Des résultats qui s’approchent du référentiel des maisons passives.

Cette solution constructive a également permis de s’adapter à l’architecture atypique de la maison qui compte plusieurs angles arrondis sur les faces Nord et Est.

Pour l’isolation des parois intérieures, Jean-Marc Naumovic, a retenu deux types d’isolants naturels dans la gamme Biofib’isolation.

Le Biofib’ouate, en panneaux de 45 mm pour isoler certaines cloisons distributives. Ce produit est conçu pour l’isolation acoustique, il  améliore le confort sonore de l’habitat et réduit la propagation des vibrations dans la structure bois. Il est composé de papier recyclé et de fibres de chanvre.

Le Biofib’chanvre en panneaux, un produit 100% chanvre, pour isoler une paroi centrale ainsi qu’une partie de la toiture.

Une maison environnementale innovante

« Je voulais faire une maison qui respecte le paysage et l’identité régionale, […] La forme « longère », permettait d’orienter au maximum les pièces à vivre vers le sud pour bénéficier de l’ensoleillement ». De l’orientation aux matériaux, Jean-Marc Naumovic a pensé à tout, pour proposer une maison bioclimatique qui s’intègre et respecte son environnement.

La bâtisse sera ainsi équipée d’un chauffe-eau thermodynamique avec pompe à chaleur pour l’eau chaude, le traitement des eaux usées s’effectuera par filtres de roseaux, les murs intérieurs seront enduits d’argile pour conserver les bienfaits du béton de chanvre, etc.

Ce projet est actuellement à mi-parcours. La fin des travaux est prévue pour le mois de Juin. Pour suivre ce chantier pas-à-pas, rendez-vous sur la page Facebook de Biofib’isolation.

Les produits mis en œuvre

  • BÉTON DE CHANVRE sur l’enveloppe extérieure de la maison (épaisseurs des murs de 35 cm)

– Chènevotte Biofibat de Biofib’isolation (82 m3)

– Chaux blanche de Nathural de chez Lafarge

– Chaux grise, Thermo de chez BCB

 

  • PANNEAUX ISOLANTS

Biofib’chanvre en panneau semi-rigide : 145 mm pour cloison intérieure & 320 mm pour la toiture

Biofib’ouate en panneau semi rigide : 45 mm pour cloison distributive

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.